La chronique culturelle du Tof - N°8

12 octobre 2018 - 20:00

...

Sans le faire exprès, cette chronique aborde un sujet dans l'aire du temps dans notre club : le mental. Nous allons ici nous intéresser à ce que nous apporte notre sport favori au niveau de notre santé et de notre bien-être.

Différentes recherches scientifiques ont établi que le tennis de table est un « sport de cerveau ». Donc tout de suite je me dis :

 

Faut-il être intelligent et est-ce que je peux le devenir encore plus en pratiquant le tennis de table ?

 

Pour cette chronique je vais vous faire une petite compilation des articles trouvés sur le net en rapport avec le Tennis de table et la santé mentale. Je parlerai du physique peut-être une prochaine fois.

 

[1] Le tennis de table est le sport qui sollicite le plus le cerveau, c’est un fait scientifique. Indirectement, sa pratique peut vous rendre plus productif au travail. Selon le Dr Daniel Amen, un membre éminent de l’American Board of psychiatry and neurology, « le tennis de table est le meilleur sport pour le cerveau. » Les études du Dr Amen ont conclu que le ping-pong active diverses parties du cerveau simultanément, ce qui est notamment excellent pour les enfants qui ont besoin de développer leurs habiletés motrices. Pendant une partie, un état de prise de conscience globale est stimulé, nécessitant à la fois pensée, prise de décision et vigilance physique en même temps.

Dans un tout autre domaine, le tennis de table est maintenant recommandé comme méthode pour lutter contre la maladie d’Alzheimer. Une série d’études cliniques au Japon a révélé que ce sport augmente nettement la circulation du sang vers le cerveau. Il permet d'aider au traitement de la démence voir de la retarder.

Le ping-pong est donc à la fois conseillé aux enfants comme aux personnes plus âgées.

Dr. Amen souligne expressément que le tennis de table :

  • Augmente la concentration et la vigilance
  • Stimule la fonction cérébrale
  • Développe des compétences de pensée tactiques
  • Développe la coordination main / œil. La vitesse, la rotation et le placement de la balle sont des éléments cruciaux au tennis de table, sa pratique nous amène à gérer rapidement ces trois facteurs.
  • Constitue une activité physique aérobie
  • Permet une interaction sociale et récréative

Il semble que la petite aire de jeu du tennis de table tend à accélérer l’action encourageant les joueurs à penser et à se déplacer très rapidement. [2] Selon le Dr Wendy Suzuki, professeur de neurosciences à l’Université de psychologie de New York, le ping-pong améliore les fonctions motrices, les capacités à élaborer la stratégie et les fonctions de la mémoire à long terme. L’imprévisibilité et une vitesse élevée de jeu nécessitent l’agilité mentale et physique. Selon lui, il y a trois grands domaines touchés par ce sport très rapide :

   Le contrôle de la motricité fine

   La coordination œil-main qui sollicite et développe le fonctionnement du cortex moteur primaire et du cervelet

   Les zones responsables des bras et des mouvements de la main.

 

[2] Le Ping-pong peut également aider à diagnostiquer le TDAH (Trouble du Déficit de l'Attention avec Hyperactivité), l’autisme et la dyslexie. Dans le cadre de ce jeu qui nécessite une coordination main-œil, le suivi des mouvements de l’œil lors d’échanges de balle contribue à détecter de façon précoce ces différents troubles.

Le ping est aussi un sport d’anticipation qui sollicite le cortex préfrontal pour la planification stratégique. L’exercice aérobie de l’activité physique du jeu stimule l’hippocampe, la partie du cerveau qui est responsable de ce qui nous permet de former et de retenir des faits et des événements à long terme.

L’étude clinique japonaise de 1997 a révélé que les pongistes âgées jouant au ping-pong ont tendance à connaître des améliorations fonctionnelles dans les lobes frontaux du cerveau, qui régissent la prise de décision, la résolution de problèmes, et les mouvements volontaires. Les patients qui sont passés par un programme de réhabilitation par le tennis de table ont également tendance à être moins dépendants des fauteuils roulants. [4]

[3] Les décisions doivent être prises en une fraction de seconde, ce qui augmente les niveaux de concentration, la mémoire à court terme et la capacité de prise de décision. Tout cet exercice mental augmente les niveaux d’hormones et maintient le cerveau jeune, ce qui peut ralentir la progression du déclin cognitif qui se produit avec le vieillissement.

[4] Ces effets observés sur la santé ont incité la création de programmes thérapeutiques s’appuyant sur le tennis de table.

 

A la lumière de toutes ces études, on peut dire que :

Le Ping ne nous permet pas de devenir plus intelligents mais peut nous aider à devenir moins bêtes.

 

Le tennis de table est donc bon pour notre santé mentale. Il est  en outre bon  pour les rapports sociaux, avec son caractère amical mais compétitif, Maintenant, lorsque vous prendrez votre raquette de ping-pong, rappelez-vous tous les avantages sociaux, sportifs et cognitifs de ce jeu simple et amusant. Qui aurait pensé que l’envoi d’une petite balle blanche au-dessus d’un filet puisse accomplir tant de choses ?

 

[1] https://www.le-pongiste.com/tennis-de-table-sport-travailler-plus-cerveau/

[2] https://www.le-pongiste.com/raison-aimer-ping-pong/

[3] http://www.lunil.com/benefice-tennis-de-table-sante/

[4] https://www.digiping.fr/le-tennis-de-table-remede-la-maladie-dalzheimer-15493.html

Commentaires

Staff
HERVE URBAIN alias Benhur
HERVE URBAIN alias Benhur 15 octobre 2018 09:40

Je suis donc sur la voie du progrès ?....tant mieux.

Staff
maxime moreau
maxime moreau 15 octobre 2018 01:39

Très belle chronique, Tof !....... le ping permet aussi d’accroitre notre dictionnaire d’insultes diverses et variées envers soi-même, quand on écoute les gens jouer !!! :-)